Fabien Matras est né le 12 septembre 1984 à Grenoble.

Parallèlement à ses études de droit, il s’engage pendant 7 ans comme sapeur-pompier volontaire dans le Var.

Il devient par la suite enseignant en Droit Public à la Faculté de Droit de Toulon, antenne de Draguignan.

En 2014 il est élu maire de Flayosc et devient vice-président de la Communauté d’Agglomération Dracénie-Provence-Verdon.

Il est élu membre du conseil d’administration du SDIS du Var et devient Président du Comité consultatif départemental des sapeurs-pompiers volontaires du Var (CCDSPV).

En juin 2017, Fabien Matras est élu député de la 8è circonscription du Var et devient membre de la Commission des Lois de l’Assemblée Nationale.

Au titre de l’Assemblée Nationale, il devient également membre du Conseil d’Administration puis du Bureau de la CNSIS, Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours.

En 2018, il est co-rapporteur, d’une mission d’information sur la déontologie des fonctionnaires et l’encadrement des conflits d’intérêts qui aboutit, par un amendement déposé dans le cadre du projet de loi sur la Fonction Publique, au rattachement de la commission de déontologie des fonctionnaires à la Haute autorité de déontologie de la vie publique.

Fabien Matras est également auteur, avec Cécile Untermaier, d’un rapport sur la déontologie des officiers ministériels qui sera repris dans un projet de loi porté par le Garde des Sceaux.

Aussi, il est chargé par le Ministre de l’Intérieur d’une mission ministérielle au sein du groupe de travail « mission ambition volontariat » et participe ainsi à la rédaction d’un rapport rendu au Ministre contenant 42 propositions pour renforcer le volontariat chez les sapeurs-pompiers.

En 2019, Fabien Matras est nommé co-président du Groupe d’études : sapeurs-pompiers volontaires de l’Assemblée Nationale.

Après un large travail de concertation, il rédige la proposition de loi « Matras » : pour consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat des sapeurs-pompiers, qui a été adoptée par l’Assemblée Nationale à l’unanimité en première lecture, le 27 mai 2021.